Témoignage de Héloise LEPRÊTRE / BTS Métiers de la mode Vêtements

        Comment définis-tu ton métier de créatrice de mode en lingerie ?

En quelques mots, mon métier consiste à penser, à dessiner et à réaliser des modèles de lingerie tout en   m’adaptant aux attentes de mes clientes. Répondre au mieux à leurs envies tout en les conseillant jusqu’à obtenir un produit final.

Quelles furent les étapes clés de ton parcours scolaire et professionnel ?

En 2013, j’obtiens mon bac général et j’intègre dès l’année suivante une année préparatoire en école d’art à Nantes. J’ai passé toute cette année assise avec un carnet à dessin sur les genoux à reproduire tout ce que je pouvais voir devant moi. Avec le recul aujourd’hui, c’est l’année où j’ai le plus appris de chose sur ma manière de travailler, mes envies et sur moi-même. L’année suivante, c’est encore un gros changement qui m’attend car je quitte ma région natale pour venir étudier la mode à Toulouse. Pendant ces 2 années de BTS au Lycée Myriam en plus d’enrichir mon savoir-faire en couture, je fais beaucoup de rencontres qui aboutissent à des projets artistiques divers et variés. Création de graphisme & et costume pour des court- métrages, maquillage effet-spéciaux, scénographie, photographie, tout ce que je pouvais faire je le faisais. Mon BTS en poche, je trouve du travail pour une durée de 2 mois à l’école militaire de Saint Cyr en Bretagne. Là-bas, on me forme pour devenir chapelière et responsable de la réalisation des chapeaux de cérémonie de la garde de saint Cyr. Une expérience professionnelle marquante et extrêmement riche en savoir-faire. Malgré tout, je décide de consacrer une dernière année à ma formation de couturière en intégrant un CAP MMV en 1 an.

Comment est né L’accroche-cœur ? 

Il y avait déjà eu des tentatives de création de petites entreprises en BTS mais j’avais encore du mal à me fixer un objectif concret. Ce sont des rencontres professionnels qui ont fini par me forger. En décembre 2016, j’effectue mon stage obligatoire de CAP chez une créatrice de robe de mariée. Déjà à son compte depuis 4 ans, elle m’a pris sous son aile et m’a donné l’impulsion dont j’avais besoin. Je rencontre alors, des créateurs dans tous les domaines. C’est suite à cette année que je décide de lancer L’accroche cœur. Ce qui m’attire le plus dans l’entreprenariat, c’est le fait de pouvoir être seul maître de ses créations, la liberté est presque totale. Bien évidemment, ce n’est pas un projet sans risques, vous pouvez très vite être submergé par la masse de travail à produire et perdre le fil ou bien perdre votre fil conducteur. Il faut s’accrocher, être patient et garder son professionnalisme jusqu’au bout.

Comment décrirais-tu tes créations ? Quelles sont tes sources d’inspirations ?

J’ai plutôt tendance à décrire mes créations comme très simple. J’aime mélanger des coupes vintage et utiliser des matières modernes avec souvent des couleurs pétantes. Je mets un point d’honneur à ne pas utiliser d’armature dans ma gamme prêt-à-porter. Mes sources d’inspirations sont très larges. Tout autour de moi peut devenir source d’inspiration. De la musique que j’écoute, des films que je regarde, des tableaux que je voie, des villes que je visite... L’inspiration est partout. Je suis beaucoup attirée par les éléments de la « Pop culture », je fais partie d’une génération qui a eu un accès quasi illimité à la culture mondiale. Je prends à parti cette chance et j’essaie de retranscrire ça dans mes créations.

Peut-on dire que la lingerie représente l'expression la plus intime du style d'une femme ?

Bien sûr ! On a tendance à penser que la lingerie que l’on choisit de porter est destinée à plaire à une personne extérieure. Je préfère penser que si l’on choisit un style de lingerie c’est d’abord pour se faire plaisir soi-même, se sentir bien et en accord avec le style que l’on décide de représenter.

Tu as choisi de proposer à la fois du prêt-à-porter et du sur-mesure, pourquoi ?

Si j’ai choisi de proposer ces deux gammes de créations c’est parce que j’estime pouvoir répondre à une clientèle plus large. Le prêt-à-porter touche une clientèle de femme entre 18 et 30 ans qui souhaite s’offrir de la lingerie de créateur fait main à un prix abordable, c’est-à-dire se faire plaisir sans trop se ruiner. J’essaye de trouver un juste milieu entre des prix abordables et des créations de qualité. Ce n’est pas toujours évident car il faut prendre en compte plusieurs facteurs. La gamme sur-mesure vise elle une clientèle de femme entre 30 et 50 ans qui souhaite porter de la lingerie unique, à leur image et qui s’adapte parfaitement à leur morphologie. C’est aussi l’occasion pour elles de porter la lingerie de leurs rêves, pour un voyage de noce par exemple.

Que recherchent tes clientes qui viennent pour du sur-mesure ? Qu'est-ce que tes clientes te demandent le plus souvent ? 

Je pense qu’elles cherchent quelque chose qu’elles ne trouveront pas ailleurs. Aujourd’hui, beaucoup de femme sont déçus de la lingerie qu’elles peuvent trouver en magasin. Ce n’est jamais parfaitement adapté à leurs courbes et cela peut transformer un simple soutien-gorge en un instrument de torture. J’essaye, à travers des créations sur-mesure, de leur redonner goût à la lingerie et leur permet d’accepter leur morphologie quel que soit leurs mensurations. En général, mes clientes veulent de la lingerie dans laquelle elles se sentent à l’aise, confortable. De la lingerie qu’elles peuvent porter tous les jours en somme. J’ai aussi des demandes pour de la lingerie de jeune mariée, une façon de rendre encore plus unique ce moment en portant non seulement la tenue leur rêve pour leur mariage mais aussi de la lingerie unique.

Ta démarche est-elle féministe ? 

Je pense qu’elle l’est ! Etre femme et vouloir porter les vêtements que l’on veut, c’est un sujet qui existe depuis bien longtemps mais qui n’est malheureusement pas encore acquis pour tout le monde et c’est bien dommage.

Où peut-on trouver tes collections ?

Mes collections sont disponibles chez Haut les Mains, une boutique de créateurs de la région en plein centre-ville de Toulouse. L’accueil est très chaleureux et les créateurs ont tous un univers différents. J’ai également un site internet où l’on peut directement acheter la lingerie en ligne et plus récemment j’ai aussi ouvert une boutique en ligne sur la plateforme Etsy, pour ouvrir mon champ de vente à l'international.

Comment imagines-tu l’avenir pour L’accroche-cœur ?

J’envisage plusieurs choses : Quitter l’entreprenariat et créer une SARL afin de travailler avec des couturières. J’aimerais également élargir la gamme sur-mesure et proposer de la création de costume pour des danseuses de cabaret ou des artistes performeurs. Ouvrir une boutique showroom serait idéal afin d‘accueillir mes clientes. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir mais j’envisage l’avenir avec beaucoup d’excitation.