Art Corps Mouvement 2014




Résumé en quelques images :
130624-DEFILE_DE_MODE_2013-2014BIS.pdf

Le projet d’établissement du Lycée Professionnel Myriam est fondé sur l’accueil des élèves dans leur diversité, avec leurs qualités et leurs fragilités.

La situation géographique privilégiée du lycée Myriam, dans le centre historique de Toulouse, représente un atout pour nos jeunes, majoritairement logés à la périphérie. Ils peuvent ainsi connaitre un espace urbain différent. Nous sommes attentifs par nos actions à favoriser la mise en relation et l’échange de milieux sociaux divers ainsi que l’élaboration de projets artistiques favorisés par la proximité des lieux de culture (patrimoine et art contemporain).

Les axes prioritaires que nous avons retenus pour l’insertion professionnelle, la promotion et l’accompagnement de nos élèves nous conduisent à une réflexion permanente sur les approches pédagogiques les plus innovantes afin de répondre à un public de jeunes souvent démobilisés par rapport au système scolaire et en quête de repères.

Le Musée des Augustins

Le musée a entamé cette année une longue et ambitieuse collaboration avec le lycée professionnel Myriam. Le musée des Augustins illustre ainsi sa volonté d’ouverture à tous les publics.
Ce projet s’inscrit dans la politique générale d’ouverture du musée à tous les publics. Ici, l’objectif est de développer des liens avec le public étudiant dans sa diversité, et plus spécifiquement avec les lycées professionnels, ces élèves étant en général peu présents dans les musées.
Dans cette démarche d’ouverture, il prouve que ces jeunes sont tout aussi légitimes à y venir que des publics dits « traditionnels », grâce aux liens qui sont créés entre les deux institutions autour de thématiques fortes : la mode et l’art. Dans une vision à long terme, le musée souhaite installer une habitude de visite et « former » ainsi le visiteur de demain.



Un projet en partenariat

Au travers de visites, de conférences et d’ateliers, les élèves de différents niveaux du Lycée Myriam (Cap, Bac Professionnel, BTS) travaillent pendant 2 ans (2012/2014) sur une thématique TRANSVERSALE ART/CORPS/MOUVEMENT à partir d’une sélection d’½uvres du Musée des Augustins.

Le projet aboutira à un évènement in situ au mois de juin 2014 :
Un défilé de Mode.


Les notions de corps, gestes et postures étant liées à celle du sport, nous avons souhaité travailler sur une collection de vêtements à tendance sportswear utilisant des textiles sportifs innovants.
Notre volonté est d’être au plus près des nouvelles technologies et de l’innovation, notamment dans le domaine du textile et de la mode et de plonger nos élèves au c½ur d’un secteur en pleine évolution.

Pour le défilé :
- Les élèves de Baccalauréat Professionnel Mode seront les initiateurs des modèles et réaliseront la collection.
- Les élèves de CAP Mode tout en étant acteurs de la confection des vêtements, travailleront sur une bande son inspirée du « milieu sportif » ou de la danse.
- Les élèves de BTS Technico Commercial option vêtements de sport s’occuperont d’organiser l’évènement (le défilé, les décors photos), la communication de l’évènement, de contacter et de créer un partenariat avec les entreprises de textiles.

En 2012, nous avions accueilli en résidence l’artiste photographe et vidéaste Frédérique Massabuau. Un travail photographique et vidéo autour de la notion de mise en scène avait été mis en place. Le défilé de mode annuel des élèves avait été présenté sous la forme d’une installation vidéo où le corps, la marche et la nature (en lien avec la thématique des vêtements) entraient en résonance avec l’espace du spectateur.
Pour le projet de défilé 2013/14, nous avons décidé de reconduire un travail avec l’artiste comme un prolongement sur la recherche d’une forme originale de Défilé de Mode.


Ateliers Histoire des Arts avec les élèves

L’objectif est de développer les liens entre le Musée des Augustins et le Lycée Myriam, le public lycée « professionnel » étant en général peu présent dans les Musées. Il s’agit de contribuer à l’initiation des élèves en Histoire de l’Art et à l’histoire des arts dans une perspective d’ouverture, de transdisciplinarité et de croisement des arts (mode, photographie, musique, histoire de l’art).

L’histoire des arts en Bac Professionnel et CAP s’implique explicitement dans un croisement des enseignements généraux et professionnels. Cette approche interdisciplinaire renforce les relations que les professeurs d’arts appliqués entretiennent avec les autres membres de l’équipe pédagogique.
Pour que ce travail gagne en cohérence pour nos élèves, les professeurs de matières générales (lettre/histoire) et professionnelles ont travaillé en interdisciplinarité avec le professeur d’Arts Appliqués, conjointement avec les intervenants du Musée ainsi que les médiatrices culturelles.

L’Histoire des arts concerne six grands domaines artistiques : les arts de l’espace, les arts du langage, les arts du quotidien, les arts du son, les arts du spectacle vivant, les arts du visuel. Elle couvre pour le lycée une période historique qui s’étend du XVIème siècle à nos jours.
Pour ce faire, nous avons décidé d’établir une convention avec le Musée des Augustins et de proposer l’intervention d’un auteur photographe et d’un auteur compositeur auprès de nos élèves.

Les élèves ont déjà entamé la découverte du musée en participant à diverses activités. Le programme de visite s’étend jusqu’en mai 2014 avec diverses médiations autour des collections du musée, en relation avec la thématique du corps, de l’art et du mouvement : visites-conversations menées par des étudiants sur le vêtement et la danse dans l’art et la polychromie médiévale, ateliers d’arts plastiques autour des collections de sculptures, parcours conté mettant en valeur le corps et Musée en scène (spectacle vivant).
Ces activités variées leur permettent de fait d’appréhender de manière différente et d’un ½il neuf un musée des beaux-arts en le rendant accessible et vivant.



Ateliers photographie avec les élèves

Avec un premier groupe d’élèves, il s’agira de travailler sur les notions de «Corps, Espace, Mise en scène». L’objectif de ces ateliers est d’aborder la photographie, moyen d’expression plastique, à travers les problématiques suivantes :
Comment cadrer un corps ?
Comment la photographie parvient-elle à restituer le mouvement ?
En quoi est-elle un médium privilégié pour rendre compte d’un état, d’une présence corporelle ?

Un travail préparatoire permettra d’aborder, au travers d’½uvres de photographes anciens et contemporains (« De Muybridge à Denis Darzarq ») le thème du Corps photographié et la multiplicité de ses représentations.
Il s’agira d’approcher les ½uvres sous un nouvel angle. Les prises de vue essaieront de donner un regard personnel et déplacé sur ces corps peints et sculptés.

Frédérique Massubuau, photographe :
« Travailler sur l’espace du Musée des Augustins en regards de ses particularités architecturales et des nombreuses images peintes et sculptées représentant des corps. Comment se mettre en scène dans un tel espace ?
Placer et composer des corps dans un espace. Quelles postures, gestes, mouvements ?
Jouer avec les éléments architecturaux (escalier, porte, mur…).
Jouer avec les postures et gestes présents dans les ½uvres du Musée (imiter une pose, créer un contraste).
Travailler sur le geste « maniéré » et stylisé.
Aborder les notions de cadre/hors cadre, champs/ hors champs…
Travailler sur la notion de point de vue, les notions de flou et de figé pour la restitution du mouvement. »

Références : Edouard Levé (photographe), Valérie Jouve (photographe), Willy Dorner (Chorégraphe).

Un deuxième travail avec un groupe d’élèves différents permettra d’aborder la notion de Fragment (corps/ vêtements).
Au sein des collections du musée, il s’agit d’observer finement les corps habillés, les postures et mouvements ainsi que les vêtements et les costumes.
Isoler certaines parties du corps, prélever un détail dans le tissu. S’attarder sur les gestes, les moindres gestes, les formes, les matières, les plis.
En quoi le fragment suggère-t-il plus qu’il ne montre ? En quoi peut-il aller jusqu’à l’abstraction ?

Références : Christian Milovanoff, « Le Louvre revisité », « Suites » et « Conversation Pieces ». Arno Minkkinen Robert Ohnigian (photographes).


Ateliers « Mode » avec les élèves

Le travail et la démarche du créateur HUSSEIN CHALAYAN ont été, entre autres, des pistes de recherche et d’inspiration pour la création des modèles avec nos élèves.
Hussein Chalayan (né en 1970) compte parmi les créateurs de mode les plus originaux de Grande Bretagne. Ses créations se concentrent avant tout sur la façon dont fonctionne le corps au sein du monde qui l'entoure, tant en terme d'espaces physique, de volume que d'environnement, sans oublier le contexte socioculturel qui l'influence.
Le travail d’Hussein Chalayan est également très apprécié pour ses défilés qui délaissent le podium traditionnel au profit de mises en scène spectaculaires qui abolissent les frontières entre mode, design, performance et art, souvent avec une grande émotion.
Avec l'inspiration venant de diverses disciplines telles que l'architecture, la philosophie et l'anthropologie, son ½uvre peut être située à l'interface entre la mode et l'art.
Chalayan appartient aux couturiers les plus novateurs, les plus expérimentaux et conceptuels d'aujourd'hui.


Chalayan, Directeur créatif de la marque Puma :
« Le mouvement est le vecteur essentiel de son inspiration
: grâce à lui, il revisite une chaussure, une veste ou un style de vie. Sa curiosité le pousse à transformer physiquement l'espace, le temps et le mouvement en s'inspirant de l'anthropologie, des technologies et cultures hybrides. Cette position est un fil conducteur dans l'ensemble de ses collections PUMA. Il unit la précision de sa démarche à l'esprit espiègle de PUMA et explore le mouvement sur des niveaux inédits.







Point sur l’avancée de Projet, année 2012/2013
Tous les élèves de la filière Mode ont participé aux visites proposées par le Musée des Augustins.
Sous forme de recherches et d’expérimentations, les élèves, en fonction de leurs niveaux, devaient repérer et établir des liens entre la thématique ART/CORPS/MOUVEMENT, la collection et l’espace du Musée de Augustins, le sport, les technologies innovantes et la création contemporaine dans le but de proposer l’évènement du défilé de Mode.

Travail de recherches des élèves :

Les CAP MODE :
Réalisations de dessins, photos-montages, sculptures.
Art et Corps
Le vêtement : carcan d’apparences ?
Art/Corps/Mouvement
La stigmatisation du rôle de la femme : le mouvement entravé.

Les 2nde BAC PRO MODE :
Travail de photographie sur :
« La représentation du vêtement (codes vestimentaires) dans la lecture d’un portrait (peinture/photographie).
La représentation du rôle des objets dans la lecture d’un portrait (peinture/photographie) ».
Le fragment, détails dans la peinture et la sculpture (corps/vêtements).

Les 1ère BAC PRO :
Réalisations de maquettes et photographies.
La photographie du 19ème siècle à nos jours : de Muybridge à Darzacq…
Corps et espace / travail préparatoire sur la mise en scène du défilé (défilé/performance).

Les Terminale BAC PRO :
Planches d’analyses écrites et graphiques, utilisation d’outils numériques.
Etablir des propositions esthétiques et fonctionnelles pour une collection de vêtement à partir d’une thématique : (ART/CORPS/MOUVEMENT).
La mémoire du corps.
Le Vêtement est-il révélateur d’une mémoire, d’un témoignage, d’un engagement ?
Le vêtement influence t-il nos gestes, nos postures, nos mouvements ?

Point sur la collection pour le défilé

Sport :
Les élèves ont pensé à un body comme support. Décliné, ce body peut être associé à plusieurs sports.
Ils vont également créer et confectionner des vestes à tendance sportswear en utilisant en partie des tissus techniques.
Textiles innovants :
Le tissu « Gore-tex » : « membrane textile à bi-composante qui permet une imperméabilité durable, une grande résistance au froid et une grande respirabilité »
Le tissu « Softshell » : « Protège du froid tout en étant respirant. Excellent coupe-vent, il possède aussi une résistance à la pluie et à la neige grâce à sa capacité déperlante. »
Ils sont conçus tout deux pour limiter les épaisseurs et améliorer la liberté de mouvement.
Nouvelles technologies : Kinesio taping
Le Kinesio taping est une méthode thérapeutique qui consiste à améliorer la circulation sanguine et soigner les douleurs musculaires. Le bandage traditionnel limitait les mouvements et ralentissait la guérison en gênant la circulation des fluides inflammatoires sous la peau. L’élasticité des bandes est comparable à celle du muscle humain. Le K-Tape adhère à la peau grâce à une couche d´acrylique ondulée et s´active par la chaleur du corps.
Collections du Musée :
Le travail photographique réalisé par les élèves avec l’intervenante photographe sur la notion de « fragment » servira de motifs imprimés. Ils seront intégrés à la doublure des vestes fabriquées. Ils sont pensés comme vecteurs de la mise en scène du défilé puisqu’ils seront dévoilés au fur et à mesure de la déambulation des « mannequins ».


Un défilé « performance »

En continuité avec le projet filmé de défilé 2012 et dans la volonté de chercher des formes novatrices de défilé de mode, le défilé 2014 du Lycée Myriam prendra la forme d’une performance artistique au sein du Musée des Augustins. Cette forme d’expression nous paraît privilégiée car elle remet en cause l’idée du défilé comme simple présentation à caractère promotionnel et permet une véritable réflexion sur la mode et l’art.
Les élèves participeront à la création d’une mise en scène qui puisse entrer en résonance et faire sens avec l’espace du Musée, ses collections et le choix d’une collection sportwear (qui met fortement en jeu les notions de corps et de mouvements).
Un travail précis sur l’idée de la mise en scène prendra le parti de la déambulation avec un rapport fort au public et à l’espace architectural. Les postures et gestes des « mannequins » viendront questionner le lien avec le sport et les corps visibles sur les tableaux et sculptures.


150409-AFFICHE_PHOTOS.pdf






- Copyright © 2010 Lycée Professionnel et technologique privé Myriam - Toulouse. Tous droits réservés -
- Développé par les étudiants ICAM TOULOUSE FA2011 -